TOI-SOL, c’est bon pour la planète

 

Deux aspects majeurs sont à considérer :

 

• Réduire la consommation d’énergie fossile : gaz et fioul dans le chauffage et la fabrication d’eau chaude des habitations.

• L’impérieuse nécessité de diminuer les émissions de gaz à effet de serre par l’utilisation des énergies renouvelables.

 

Pourquoi est-ce important ? Et en quoi la solution TOI-SOL y répond-elle ?

 

 

Il y a quelques années, la priorité a été apportée à la massification de l’utilisation des chaudières gaz au détriment des solutions électriques (Résultat de la victoire du lobby gazier par rapport à EDF). C’est une aberration ! Il se trouve que comme pour le pétrole, le gaz est proche de son pic de production. Les gisements en mer du Nord, en Algérie, et dans d’autres régions commencent déjà à décroître.

Et comme il n’y a plus de gaz français, ces importations pèsent sur notre balance commerciale et entament les dernières réserves disponibles avant un effondrement.

Les plus anciens se souviendront des promesses apportées par le gisement français de Lacq qui devait contribuer à notre indépendance énergétique... Le pic de production gazier de Lacq est arrivé dès les années 80.

 

Il se produira la même chose pour tous les autres gisements, d’où qu’ils proviennent.

 

 

Pour le fioul, le pic pétrolier est derrière nous (2006-2008) et l’augmentation par l’exploitation coûteuse des ressources de Shell oil forme un plateau global dont le bénéfice ne compense pas la baisse du pétrole conventionnel.

Les stocks fossiles s’épuisent et sont également responsables des émissions de gaz à effet de serre dont la responsabilité sur le changement climatique n’est plus à démontrer.

La limitation du réchauffement impose une réduction drastique de ces émissions. Le CO2 déjà dans l’atmosphère mettant des milliers d’années pour disparaître.

L’augmentation de la population provoque, ce qui n’arrange rien, une pression très forte pour l’utilisation de l’énergie.

 

 

L’équation de Kaya qui relie : PIB, population, énergie, CO2, se résout au prix de sacrifices…

 

Dans ce contexte peu réjouissant, limiter la consommation énergétique tombe sous le sens et représente les solutions optimales de décarbonation.

C’est ce que propose TOI-SOL pour les maisons en tuiles…

Cette innovation diminue simultanément les besoins en énergie finale et l’impact carbone.

 

C’est une solution de sobriété énergétique qui permet d’utiliser la puissance solaire extrêmement diffuse pour réaliser le chauffage et l’eau chaude.

 

Pour cela l’utilisation d’une grande surface de toiture à un coût réduit permet plus d’efficacité que la recherche désespérée de la performance sur des petits capteurs sophistiqués, chers et qui comportent des matériaux précieux.

 

La pompe à chaleur associée à la toiture absorbe la chaleur de l’environnement et utilise peu d’électricité (qui par ailleurs en France est fortement décarbonée par l’utilisation des ENR et du nucléaire).

 

C’est un investissement acceptable et amortissable qui augmente la performance des pompes à chaleurs en accroissant leurs coefficients de performance.

 

Réduire les consommations d’énergie fossile, voilà un enjeu majeur, qui a du sens pour les années à venir et auquel Toi-Sol apporte un plus.

 

J’espère pouvoir aboutir prochainement à la commercialisation de cette proposition qui souffre de l’attentisme des investisseurs classiques alors que le marché, le public, et la société sont demandeurs de solutions concrètes. Un vrai paradoxe !

 

Frédéric Marçais

 

 

 

 

Copyright © 2019 Frédéric Marçais tous droits réservés.